14.5.16

la gloire + la guerre

The current political climate makes particularly relevant Combeferre's little anti-imperial staircase-ditty at the end of Les Misérables III.V*, which goes like:
Si César m'avait donné
la gloire et la guerre,
et qu'il me fallût quitter
l'amour de ma mère;
Je dirais au grand César,
"Reprends ton sceptre et ton char!
J'aime mieux ma mère, o gué!
J'aime mieux ma mère!"**